Vega décolle de Kourou

le 13/02/2012 à 22h18min par Valentin G.

Vega décolle de Kourou

La nouvelle fusée de l'agence spatiale européenne a décollé avec succès le lundi 13 février 2012 du centre spatial guyanais près de Kourou à 11h (heure française).

Le projet Vega (Vecteur Européen de Génération) débute en 1998 sous l'impulsion de l'Italie, mais aura beaucoup de mal à s'imposer au sein de l'agence spatiale européenne. L'Italie finance près de 60% du programme, devant la France qui en finance 25%.

Véga vise le marché des petits satellites, monopolisé depuis l'effondremement de l'URSS par des missiles millitaires reconvertis en lanceurs. Mais le stock de ces missiles vieux de presque trente ans commence à s'épuiser et le coût des lancements augmente. Il est donc devenu intéressant pour l'ESA de proposer elle-même son propre lanceur léger. Avec Vega, un lancement coûterait 21 millions d'euros (40 millions pour ce vol inaugural).

"C'est un lanceur qui remplit un créneau important pour toutes les activités scientifiques. Les seuls équivalents dans le monde sont des missiles stratégiques reconvertis.", soulignait récemment le directeur général de l'ESA, Jean-Jacques Dordain.

Vega peut mettre en orbite une charge utile de 1,5 t sur une orbite basse (700 km). C'est beaucoup moins que ses deux cousins Ariane et Soyouz pouvant respectivement emporter 9,5 t et 3 t en orbite.

Deux lancements par an coûte environ 32 millions d'euros. Si l'ESA décide d'accélérer la cadence à quatre lancements par an, cela reviendrait à seulement 21 millions d'euros. A ce prix-là, Vega devient très compétitive sur le marché des lanceurs légers.

Aujourd'hui, c'est la première fois que Vega décolle et il semble que tout ait fonctionné. 55 min après le lancement, le satellite LARES a été mis en orbite. Seulement un quart d'heure plus tard, tous les autres satellites à son bord étaient largués.

Ce lancement est le premier d'une série de quatre destinée à qualifier le lanceur. Les vols commerciaux ne débuteront à proprement parler que plus tard.



le 13/02/2012 à 22h18min par Valentin G.



Précédentes actualités

Commentaires






Votre adresse e-mail ne sera pas publiée