Un trésor céleste part en fumée

le 26/10/2012 à 18h49min par Valentin G.

Un trésor céleste part en fumée

Ils pensaient avoir volé un vulgaire tas de cailloux... En réalité, il s'agissait de météorites estimées à 300 000 €.

Alain Carion, un Parisien de 66 ans, s'enorgueillit de posséder la plus grande collection privée de météorites de France. Mais, dimanche soir, il s'est fait arracher ses « chers enfants ».

Ce week-end, il était venu présenter ses pièces à Saint-Sébastien-sur-Loire, au sud de Nantes. En quittant l'exposition, il s'est trompé de route au volant de sa Toyota, prenant à droite, plutôt qu'à gauche. Il est 21 h quand, tout à coup, une berline noire percute délibérément son véhicule. Une attaque organisée. « J'ai vu surgir deux hommes encagoulés, armés de pieds de biche. Ils ont donné des coups sur les rétros et m'ont tiré hors de la voiture. »

Jeté à terre, le sexagénaire voit, impuissant, la voiture et son précieux chargement s'éloigner. « On l'a vu revenir ébouriffé et hagard », raconte Didier Chichery, président du club de minéralogie et de paléontologie sébastiannais.

Adieu, les météorites collectées en Sibérie, en Libye, en Égypte ? Vers 21 h 30, la Toyota d'Alain Carion est retrouvée incendiée à quelques kilomètres de là, à La Haye-Fouassière, météorites à bord. Pourquoi prendre tant de risques pour brûler le trésor qu'on a volé ? « Ils se sont trompés de voiture !, avance le collectionneur. Ils m'ont confondu avec un tailleur de pierre du Tarn. Il était présent à l'exposition avec beaucoup d'or, des bijoux, des gemmes... »

Hier après-midi, le Parisien estimait avoir récupéré un tiers du chargement dans les cendres. « Mais j'ai perdu des choses fantastiques, inestimables », confie Alain Carion, extrêmement dépité. Si les voleurs avaient su qu'ils ont brûlé un trésor à 300 000 €...

Crédit : Julie Menez pour Ouest-France



le 26/10/2012 à 18h49min par Valentin G.



Précédentes actualités

Commentaires






Votre adresse e-mail ne sera pas publiée