Démission à la tête de l'expérience Opera

le 31/03/2012 à 22h42min par Valentin G.

Démission à la tête de l'expérience Opera

Quelques mois plus tôt, l'expérience Opera avait fait grand bruit. Selon cette expérience, des neutrinosParticule sans masse et sans charge électrique. Elle est présente en grande quantité dans l'univers. Elle est produite lors de cataclysmes cosmiques très violents : trou noir, supernovas... avaient été mesurés à une vitesse dépassant celle de la lumière. Cette mesure, remettant en cause toutes la relativité d'Einstein et donc la physique actuelle, a depuis été infirmée. Son coordinateur, M. Antonio Ereditato, a démissionné, a annoncé vendredi l'Institut italien de physique nucléaire, INFN.

Les résultats avaient été annoncé en septembre 2011, mais infirmée depuis, elle a divisé la communauté en scientifique. Une motion avait alors été présentée pour réclamer le départ de M. Antonio Ereditato, à la tête de la première expérience, l'expérience "Opera".

M. Ereditato, que le Corriere della Sera surnomme impitoyablement sur son site "le physicien du flop", n'a pas souhaité faire de commentaires.

Antonio Masiero, le vice-président de l'INFN, confirme que de nouvelles mesures sur la vitesse des neutrinosParticule sans masse et sans charge électrique. Elle est présente en grande quantité dans l'univers. Elle est produite lors de cataclysmes cosmiques très violents : trou noir, supernovas... sont prévues au printemps pour vérifier les résultats étonnants enregistrés par "Opera". Ces mesures seront faites à partir d'un nouveau faisceau qui sera envoyé fin avril du CERN (Centre européen de recherches nucléaires), à Genève, vers le laboratoire souterrain du Gran Sasso, en Italie.



le 31/03/2012 à 22h42min par Valentin G.



Précédentes actualités

Commentaires






Votre adresse e-mail ne sera pas publiée