Les neutrinos supraluminiques remis en cause

le 25/02/2012 à 17h13min par Valentin G.

Les neutrinos supraluminiques remis en cause

Le CERN a peut-être enfin trouver la faille permettant d'expliquer comment les neutrinos avaient pu être mesuré avec 60 milliardièmes de secondes d'avance sur la lumière.

Souvenez-vous, le 22 septembre 2011, l'équipe d'Opera avait annoncé des résultats surprenants comme quoi des neutrinos avaient parcouru les 730 km séparant les installations du CERN à Genève du laboratoire souterrain de Gran Sasso (Italie) à une vitesse de 6 km/s supérieure à la lumière.

Cette surprenante observation, en contradiction avec la théorie de la relativité d'Einstein, avait été accueillie avec un grand scepticisme au sein de la communauté scientifique internationale. L'hypothèse de l'erreur de mesure restait privilégiée.

Actualité : La lumière dépassée



Mais le 18 novembre 2011, l'équipe d'Opera revient avec les mêmes résultats, affirmant cette fois-ci avoir vérifié et revérifié l'ensemble des appareils de l'expérience.

Actualité : Les neutrinos dépassent encore la lumière



Le 22 février 2012, le CERN entrevoit peut-être la faille qui a permis d'obtenir de telles résultats.

Un simple décalage au sein d'une connexion en fibre optique entre un GPS et un ordinateur aurait pu causé ce retard de 60 nanosecondes, confirmant l'hypothèse très probable de l'erreur de mesure. "Les physiciens ont vérifié, continuent de vérifier et vont revérifier", a déclaré Arnaud Marsollier, porte-parole du CERN, évoquant un "petit décalage" possible à cause d'un câble.

Au sein du laboratoire souterrain, le délai pour détecter le signal GPS pourrait dépendre de "la quantité de lumière" acheminée par la fibre optique, et "cette quantité de lumière dépend de l'état de branchements des connecteurs", précise Dario Autiero, directeur de l'expérience Opera.

"C'est une expérience compliquée, il y a une multitude de câbles, de dispositifs", indique M. Marsollier, précisant qu'il "n'est pas prévu, au moins jusqu'à présent, d'avancer les tests complémentaires sur Opera".

Afin de lever tous les soupçons, les expériences sur les neutrinos doivent être refaites, mais cette fois-ci avec un "chronomètre" sans anomalies. Il faudra toutefois attendre la fin de l'hiver, période où, en raison d'une trop forte consommation d'électricité, les expériences sont stoppées.

Mais à son redémarrage, le CERN avait donné la priorité aux expériences concernant la recherche du Boson de Higgs, Graal des physiciens. Peuvent-ils se permettre de repousser sa recherche ? C'est à la direction du laboratoire de Genève d'en décider.



le 25/02/2012 à 17h13min par Valentin G.



Précédentes actualités

Commentaires






Votre adresse e-mail ne sera pas publiée